top of page
  • Élodie

ENSEMBLE, PROTÉGEONS NOS TORTUES MARINES

Dernière mise à jour : 13 janv.



La Martinique regorge de magnifiques plages dignes de cartes postales. Sa biodiversité lui offre l’opportunité d’accueillir les plus belles espèces de tortues marines au monde.

Malheureusement, nos gestes maladroits engendrent la disparition de certaines espèces d’animaux marins dont les tortues de mer. Un véritable gâchis pour cette belle planète qui nous accueille et pour nos générations futures.

C’est pourquoi, avec l’Hôtel Bambou, nous encourageons grandement les actions du Réseau Tortues Marines Martinique. Présent chez nous ce mardi 16 août 2022 avec leur caravane de sensibilisation, nos clients et collaborateurs ont pu en apprendre davantage sur ce merveilleux reptile marin.

Vous n’avez pas pu nous y rejoindre, pas de panique, je vous en parle juste ici !



LES TORTUES MARINES EN MARTINIQUE


Commencons par un état des lieux. Les eaux des Antilles abritent 5 des 7 espèces de tortues marines à l’échelle mondiale :

  • La tortue imbriquée : appelée tortue à bec de fauchon ou tortue à écailles, elle doit son nom à la forme unique de sa bouche. En Martinique, cette nageuse hors pair est surnommée « karet ».

  • La tortue olivâtre : son nom est de toute évidence lié à la couleur olive de sa carapace. Chaque année, cette petite tortue de 70 cm retourne pondre sur la plage de sa naissance.

  • La tortue luth : la plus connue de toutes, elle est aussi la plus grande des 7 espèces de tortues marines présentes dans nos mers et océans et le 4ème plus grand reptile après les crocodiles. En effet, elle mesure en moyenne 1,80m à 2,20m pour 700kg à l’âge adulte.

  • La tortue caouanne : elle vit près de nos côtes, possède une grosse tête et un bec puissant lui permettant de déchiqueter algues , poissons et crustacés en un rien de temps.

  • La tortue verte : avec ses 1,10m de carapace, la femelle vient pondre tous les 3 ans sur les plages, entre 3 et 5 fois au cours de la saison et ce tous les 12 jours environ. Chaque ponte représente en moyenne 120 oeufs.

Certaines de ces espèces vivent en haute mer, quand d’autres fréquentent nos bassins et nos plages, surtout en période de pontes, entre mars et novembre avec un pic pour les 4 espèces entre mai et novembre.

Il est donc fréquent qu’en se rendant sur les plages des Anses d’Arlet et plus précisément à l’Anse Dufour, à l’Anse Noire et à Grande Anse ou dans le nord de l’île à l’Anse Couleuvre et l’Anse Céron, vous puissiez observer ces tortues marines.



LES ACTIONS DU RÉSEAU TORTUES MARINES MARTINIQUE


Les tortues marines sont protégées en Martinique depuis 1933. Le Réseau Tortues Marines Martinique est l’un des acteurs majeurs de l’île à agir en faveur du reptile marin. Composé d’associations, bénévoles, scientifiques, gestionnaires d’espaces naturels, organismes d’état en charge de la protection de la nature, mais également de socio-professionnels concernés par ces enjeux cruciaux, il regroupe l’ensemble de ces acteurs et partenaires œuvrant pour l’étude et la protection des tortues marines et de leurs habitats en Martinique.


Ses missions principales sont les suivantes :

  • l'étude des tortues marines

  • La sensibilisation et information des populations

  • Le secourisme et le soin des tortues en danger

  • La préservation de leurs habitats

Chaque année, grâce au Plan National d'Actions (PNA) 2020-2029 en faveur des tortues marines dans les Antilles françaises, le réseau mène des projets visant à améliorer les conditions de vie des tortues marines, comme par exemple :

  • L’intégration écologique des politiques d'éclairages

  • Le suivi des traces de pontes

  • La régularisation des prédateurs envahissants

  • Les animations en milieu scolaire

  • La caravane de sensibilisation itinérante


LES BONS GESTES À ADOPTER FACE AUX TORTUES MARINES


Même si l’envie de les approcher est irrésistible, il est fondamental de respecter quelques règles indispensables à leur survie. Les tortues dérangées rencontrent des difficultés pour constituer des réserves d'énergie nécessaire à leur longue migration.

Pour les observer durant les pontes (qui ont lieu généralement de nuit) :

  • Éteignez toute source de lumières artificielles

  • Rester à 10 mètres en arrière de la tortue

Pour les observer en mer :

  • Éloignez-vous et restez à plus de 5 mètres et en surface

  • Nager calmement en évitant tout mouvement brusque

  • Éviter de marcher sur les herbiers sous-marins qui constituent leur alimentation

  • Ne les toucher sous aucun prétexte

Des excursionnistes proposent la balade en bateau pour pouvoir les admirer dans les meilleures conditions.


Pour observer les naissances :

  • Laissez faire la nature

  • Ne pas toucher les nouveau-nés

Vous pourrez intervenir seulement en chassant les prédateurs (crabes, oiseaux…), en dégageant les obstacles entre le nid et la mer (branches, sargasses…), en créant une haie d’honneur pour contenir le public curieux et en cachant les sources de lumières artificielles.



La Martinique est un joyau de la biodiversité aussi bien marine que terrestre, c’est pourquoi, chacun d’entre nous (habitant et visiteur) doit se porter garant de cette richesse. Nous devons tous, malgré les tentations, laisser nos animaux évoluer en toute quiétude. Regardez-les avec les yeux pour que demain nos enfants puissent en faire de même.

Pour ceux qui voudraient œuvrer plus activement à la protection de nos merveilleuses tortues de mer, le Réseau Tortues Marines Martinique recherche activement des bénévoles pour aider au suivi des pontes. Une expérience indéniablement enrichissante !




Si vous rencontrez une tortue morte ou en détresse (blessée, désorientée, nouveau-né n'arrivant pas à atteindre la mer, ...), appelez le réseau échouage au 0696 23 42 35.

À noter qu’il est défendu d’intervenir sur un animal échoué pour éviter l’aggravation de l’état de l’animal ou de se blesser et prévenir le risque de transmissions de maladies entre humain et tortues.



36 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page