top of page
  • Noémie

CÉLÉBRONS NOËL EN MARTINIQUE


Le moment tant attendu pour beaucoup arrive enfin ! Nous voici à J-23 de la fête la plus populaire au monde ! Cette fête où flotte dans l’atmosphère une magie unique en son genre.

Noël, c’est le temps du partage, de la bienveillance, de la réunion, de l’entraide et de l’espoir.


Ici en Martinique, loin de la neige et des températures froides qui laissent place au bon chocolat et vin chauds, nous avons aussi nos propres coutumes, que nous nous faisons une joie de mêler à celles des pays occidentaux.


Je vous emmène avec moi découvrir à travers ces quelques lignes le Noël traditionnel, celui que j’ai tant aimé petite et que je me dois de transmettre aux générations futures.


Êtes-vous prêts à vivre cet esprit de partage qui règne à Noël en Martinique ?


Les Chantés Noël


Une fois les vacances de Toussaint passées, l’effervescence de Noël se met en place aux quatre coins de la Martinique. Elle se fait ressentir principalement par les « chantés nwel », grands annonceurs de cette saison festive !


Des groupes de musiciens et chanteurs donnent le « La » sur des cantiques bien rythmés.


Chacun est invité à se joindre au groupe en poussant la chansonnette. Vous ne pourrez pas (et ne devrez pas, d’ailleurs) échapper au mythique « Joseph mon cher fidèle, page 17 ! » annoncé au micro par les chansonniers.

Tous ces chants sont répertoriés dans un recueil reconnaissable par sa couleur verte. Ils sont très souvent accompagnés de ritournelles, ces petits ajouts de paroles, souvent en créole, inspirés par la culture populaire.


Les chantés nwel peuvent être organisés à l’initiative des municipalités et également par des associations ou particuliers.

Pour moi, les chantés nwel de quartier sont de loin les meilleurs ! Pourquoi ? Pour cette chaleur humaine, cette convivialité et cet esprit de partage indescriptible, durant laquelle chaque invité ramène sa petite contribution : à boire ou à manger.




En cuisine !


Comme dans beaucoup de pays du monde, Noël est synonyme de délicieux plats, souvent très copieux !

Traditionnellement, ici en Martinique, le cochon est la base de la grande majorité de nos mets. Nous nous soucierons donc de la ligne plus tard, car croyez-moi, rien qu’en lisant cet article vous en aurez l’eau à la bouche.

En numéro un, je vous présente les pâtés de Noël, faits de pâte brisée et garnis d’une farce épicée au porc. Il est aussi possible de les concocter au poulet, à la morue ou encore au lambi… un pur délice !


Poursuivons avec le boudin créole. Quelque peu similaire au boudin noir que l’on peut retrouver dans d’autres régions de France, il est fait de pain, d’épices et attention aux âmes sensibles : de sang de cochon. Dit comme cela, vous pourriez être septique, mais faites-moi confiance, c’est un régal !


Continuons avec l’indétrônable jambon de Noël glacé à l’ananas ou au sucre. Une gâterie sucrée-salée à s’en mordre les doigts !

Côté plat principal, le cochon est concocté roussi et s’accompagne d’igname (légume racine bouillie à l’eau) et de pois d’angole (légumineuse cuite comme des haricots) .

Pour finir sur une note gourmande, vous apprécierez nos buches fréquemment revisitées à la noix de coco, la mangue, la goyave… Les enfants apprécieront quant à eux les friandises comme les papillotes, les pâtes de fruits et les bonbons fondants que l'on surnomme "petits jésus". Vous en redemanderez !



Et les boissons alors ?


Hé bien pas de vin ni de chocolat chaud. Toutefois, vous ne serez pour autant pas en reste !

Hors de question d’arriver chez un martiniquais en ce mois de décembre sans être accueilli avec une liqueur aux saveurs de Noël !

Je suis littéralement fan de ces douceurs alcoolisées et je ne pense pas être la seule ! Ma préférée : l’Alexandra, un punch au lait sucré agrémenté de cannelle et de sirop de grenadine.

Il existe aussi le très connu Punch coco, à base de lait, de noix de coco et d’épices de chez nous, pour une onctuosité en bouche. Et enfin, le plus caractériel de tous et celui qui demande le plus de temps de préparation : le Shrubb, un rhum arrangé infusé aux pelures d’oranges locales.


Trois succulentes liqueurs péyi fabriquées pour la plupart maison ou de façon artisanale. Dans chaque famille martiniquaise, il y a toujours une tante, une mère qui excelle dans la confection de ces digestifs. Le secret : un bon rhum de Martinique bien dosé !


Sinon, le rhum blanc ou vieux reste la boisson favorite des puristes. À consommer avec modération, bien entendu !



Le Noël typiquement traditionnel...


C’est aux aurores que se réveillent les membres de la famille pour préparer le réveillon de Noël tous ensemble. Petits et grands s’affèrent aux différentes tâches pour une fête réussie.


Première mission : tuer le cochon pour démarrer la préparation du boudin rouge et l’assaisonnement du cochon roussi.

Puis, place à la fabrication du punch coco et des pâtés de Noël, dans la joie et la bonne humeur.


Pendant ce temps, le filao, l’arbre typique de Noël en Martinique est décoré. Il est vrai que nous avons de plus en plus tendance à nous tourner vers le sapin artificiel, plus féérique, d’autant plus que le filao se fait de plus en plus rare à trouver.


Le temps de déguster ces délices préparés durant la journée est arrivé et les festivités peuvent commencer ! Tambours, ti bwa, chacha et c’est parti pour « chanté kantik » toute la nuit.


Noël étant avant tout une fête religieuse en Martinique, Jésus est alors placé dans les étables des crèches de nombreuses maisons et c'est fréquemment que les hostilités démarrent après la célèbre messe de minuit.

Ainsi, du réveillon au 25 au soir se déroule la « Ribotte ». Cette tradition, toujours dans le pur esprit de partage et de convivialité de Noël, consiste à passer de maisons en maisons, à pied, pour savourer les gourmandises concoctées par les voisins. Une ambiance unique et démentielle !



De nos jours, le Noël en Martinique est un merveilleux mélange de traditions locales et d’ailleurs.

En restauration, les familles et restaurateurs mixent toutes cette belle culture qui nous tient à cœur aux saveurs venues d’ailleurs. Difficile de résister à un foie gras goûteux et à un cageot d’huitres bien iodées.


Quel que soit la manière dont est célébré Noel, le message d’amour, de paix et de partage de cette période reste universel.


116 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page